31 - 33 mois

Comment organiser une course d’obstacles pour votre enfant de deux ans

  • Facebook Icon
  • Twitter Icon
  • Pinterest Icon
  • Email Icon

Qu’il s’agisse de sauter, d’attraper une balle ou de se tenir sur la pointe des pieds, la motricité globale de votre enfant de deux ans progresse véritablement à pas de géant ! 😉

C’est le moment idéal pour créer un parcours d’obstacles de base pour votre enfant. À 30 mois, il saura peut-être :

  • sauter sur place avec les deux pieds, puis à une distance d’une trentaine de centimètres,
  • sauter vers l’avant et vers l’arrière (voire sur les côtés) avec les deux pieds,
  • marcher sur une ligne,
  • marcher sur la pointe des pieds,
  • tenir sur un pied pendant un court instant,
  • courir doucement, éviter un obstacle en courant, s’arrêter complètement,
  • attraper un gros ballon.

Qu’il se déroule en intérieur ou en extérieur, le parcours d’obstacles donne à votre enfant une formidable occasion de s’entraîner à accomplir ces étapes de motricité globale. Les parcours d’obstacles encouragent également la planification motrice, l’enchaînement, la mémoire, le respect d’instructions et l’autorégulation.

Remarque : l’activité suivante est conçue pour les enfants de deux ans, mais les enfants plus jeunes et plus âgés peuvent également y trouver du plaisir. Assurez-vous simplement que le parcours est dégagé (et sous surveillance) lorsque le bébé arrive en rampant 🐥

Comment organiser une course d’obstacles chez soi :

Toddler walking on a line that was drawn with chalk

Si c’est le premier parcours d’obstacles de votre enfant, ne voyez pas trop grand et contentez-vous de quelques éléments afin qu’il puisse se sentir en confiance avant d’en ajouter d’autres. Pour commencer, l’idéal est de le faire marcher sur une simple ligne au sol. Pour matérialiser la ligne, vous pouvez utiliser une craie, du ruban adhésif, le bord d’un tapis ou du plancher, ou encore une ligne sur le trottoir. Voilà une façon amusante de s’entraîner à garder l’équilibre avant de passer à des obstacles plus délicats.

Lorsque vous réfléchissez à votre propre parcours d’obstacles, que ce soit en intérieur ou en extérieur, pensez aux divers éléments d’amusement et de défi. Essayez d’intégrer des obstacles qui permettront à votre enfant de :

  • sauter – vers des endroits marqués au sol, par-dessus une corde ou une ligne au sol, dans des cerceaux ou des cercles tracés à la craie ;
  • ramper – à travers un tunnel, sous une table ou une chaise ;
  • marcher prudemment – sur une planche posée à plat sur le sol ;
  • grimper – sur des coussins, des poufs poires ou de grosses peluches ;
  • slalomer – entre des cônes posés au sol ;
  • accourir. Vous pouvez terminer la course d’obstacles par un bref sprint jusqu’à vos bras ❤️

Vous pouvez prolonger le parcours en lui demandant de le faire à reculons, en crabe ou même avec les yeux bandés.

Comment créer un « parcours à la craie » dans un espace ouvert avec un morceau de craie

La consultante en petite enfance Gennie Gorback organise des courses d’obstacles pour ses enfants avec un morceau de craie et un espace extérieur ouvert. Voici ses recommandations pour créer un « parcours à la craie » destiné à votre enfant de deux ans :

  • Avant de tracer le parcours, pensez aux activités physiques que votre enfant sait déjà faire. Par exemple, « mon fils de deux ans adore courir, sauter et tournoyer ». Planifiez ensuite le parcours à la craie en conséquence, en ajoutant quelques nouveaux défis à tester.
  • Voici quelques lignes et mouvements pour lancer votre enfant de deux ans :
    • Une longue ligne droite pour courir
    • Une spirale pour tourner
    • Des « nénuphars » (ou de simples cercles) pour faire des sauts de grenouille
    • Un cercle avec des oreilles de lapin pour faire des bonds de lapin
    • Une ligne en zigzag pour la tenue de l’équilibre
  • Votre enfant de deux ans aura peut-être besoin de vous voir effectuer le parcours à la craie en premier, avant d’essayer avec vous, puis de le faire seul en suivant des consignes verbales. Votre enfant ne se souviendra peut-être pas des mouvements associés à chaque dessin sans votre aide, et ce n’est pas grave.

Astuce supplémentaire : ce genre d’activité constitue également un prélude à la lecture 🤓 En traçant une ligne ou un dessin à la craie et en lui associant un mouvement, vous montrez à votre enfant que les lignes et les marques ont des significations particulières. Cela fait partie des « concepts de l’imprimé », les mécanismes de fonctionnement de la lecture, tels que le sens du texte (de gauche à droite, de droite à gauche, de haut en bas), la tourne des pages et bien d’autres comportements de pré-lecture.

*crédit @gorbackpack

Share

  • Facebook Icon
  • Twitter Icon
  • Pinterest Icon
  • Email Icon

Author

Team Lovevery Avatar

Team Lovevery

Visit site

Posted in: 31 - 33 mois, Motricité globale, Lire et écrire, Temps de jeu & Activités, Développement de l'enfant

Keep reading