19 - 21 mois

Nous avons demandé à 4 professionnels ce qu’ils souhaiteraient que les parents d’enfant en bas âge fassent plus souvent : voici leurs réponses

Young child outside looking at a crack in the cement

Nous avons demandé à nos spécialistes favoris dans les domaines de la petite enfance, de la méthode Montessori et de la résilience de partager avec nous leurs conseils. Voici leurs 10 recommandations principales :

Offrez un choix limité à votre enfant

Donnez-lui le choix entre deux options aussi souvent que possible : « Nous allons retrouver des amis pour le dîner. Pour monter dans la voiture, tu peux décider si tu préfères rentrer d’abord les pieds ou les mains. » Ce genre de choix nous semble sans importance mais il est valorisant pour l’enfant car c’est lui donner un droit de décision.

Soyez vraiment présent

Trouvez des moments où vous pouvez être véritablement présent, hors de portée de votre téléphone et de toute autre distraction. Vous êtes ce qui compte le plus dans le monde de votre enfant et c’est lors des interactions en tête-à-tête qu’ils apprennent le plus. La pédagogie Montessori parle de l’importance d’être pleinement présent pour l’enfant, ce qui signifie être présent physiquement et en esprit.

Tâchez d’utiliser des mots compliqués

Vous ne devriez pas toujours simplifier au maximum votre façon de parler avec votre enfant. Dans un contexte donné, ils ont tout autant la capacité de comprendre un mot sophistiqué qu’un mot simple.

Suivez son initiative

Laissez de l’espace à votre enfant et observez ce qu’il prend dans ses mains, ce qu’il touche et regarde ainsi que ce qui le fait réagir. Puis participez vous aussi à ces expériences et interagissez avec ces objets. Cela semble simple mais nécessite beaucoup d’attention.

Dites « chacun son tour » au lieu de « partager »

À un an, les enfants n’ont pas la maturité nécessaire pour être prêt à partager. Cela s’explique par le fait qu’ils n’ont pas encore acquis ce que l’on appelle la théorie de l’esprit, c’est-à-dire la capacité de comprendre qu’une autre personne a une perspective différente de la leur. On peut utiliser l’expression « chacun son tour » pour lancer la conversation sur le fait que l’on peut s’amuser avec un jouet puis le rendre.

Ralentissez

Trouvez des moments pendant lesquels vous pouvez vraiment ralentir. Marchez au rythme de votre enfant. Baissez-vous et regardez les fourmis avec lui. Continuez de regarder la page du livre jusqu’à temps qu’il veuille la tourner. Laissez-le monter les marches aussi lentement qu’il le souhaite.

Donnez-lui l’espace nécessaire pour son apprentissage

Laissez à votre petit la possibilité de se débrouiller tout seul tout en soulignant ses réussites. On prend l’habitude de tout faire pour son bébé mais, à mesure qu’il grandit, on doit lui donner l’espace, le temps et l’occasion d’essayer différentes choses telles qu’ouvrir des tiroirs, enlever ses chaussettes, ainsi que se laver et sécher les mains. Ce ne sera pas parfait pour commencer, mais c’est en faisant que l’on apprend.

Mettez des mots sur ses sentiments

Ce dont votre enfant a le plus besoin, c’est que vous lui expliquiez ce qui se passe, que vous lui parliez de son expérience et, le plus important, que vous articulez ses sentiments avec des mots. « Tu es en colère parce que j’ai dit que nous devons quitter la plage. Tu t’amuses bien et tu ne veux pas partir. » Ou : « Tu es tombé et ça t’a surpris. Tu as eu un peu mal mais maintenant ça va mieux. » Variez votre vocabulaire : ne vous contentez pas d’utiliser les mots content/triste/en colère, employez aussi frustré, excité, déçu, inquiet et bête. Apprenez-en plus sur les émotions des petits en lisant cet article.

Laissez-le se salir

Oui, laissez-le se salir et marcher pieds nus, à l’intérieur et dehors. Votre enfant est un petit scientifique qui utilise tout son corps pour ses recherches. Se salir est pour lui l’une des meilleures façons d’explorer tous les aspects physiques et sensoriels de son environnement.

Donnez-lui des tâches simples à accomplir

Donnez à votre enfant des choses simples à faire. Vers 1 an, les enfants peuvent commencer à suivre des instructions qui requièrent une ou deux étapes. Au début, vous pouvez donner à votre enfant une tâche et la faire avec lui. Vous pouvez par exemple lui dire : « Mettons tes vêtements dans le panier à linge sale » et laissez-le faire tomber les les vêtements dans le panier. Ou encore : « C’est l’heure de trouver tes chaussures, allons voir où elles se trouvent ! ». Avec de l’entrainement, il va commencer à faire ces choses tout seul (autour de 15 mois). Cela favorise le traitement du langage, l’autonomie et bien des moments de fierté.

Nous remercions les spécialistes suivants pour leur recommandations :

  • Sarah Piel, Spécialiste du développement du nourrisson et de la petite enfance
  • Gabrielle Felman, Professeur d’enseignement spécialisé pour la petite enfance
  • Jody Malterre, Experte Montessori et formatrice certifiée en discipline positive
  • Dr Zelana Montminy, Psychologue spécialisée en psychologie positive et auteur

Author

Team Lovevery Avatar

Team Lovevery

Visit site

Posted in: 19 - 21 mois, Montessori, Résilience, Socio-émotionnel, Développement de l'enfant

Keep reading